Pavillon 70 : rénovation intégrale !

Rénovation complète d’un pavillon des années 1970.

D’une maison qui semble banale, nous avons réalisé un projet exceptionnel. C’est une maison secondaire, préparée pour devenir à terme la résidence principale des clients. Axée réception et bien-être, la pose d’un ascenseur a permis de loger une seconde salle de bain et de permettre un accès aux personnes à mobilité réduite. Le sous-sol a été aménagé et la pièce à vivre a été remodelée complètement, liée à une vaste terrasse plein Sud. Je vous laisse découvrir cette réalisation faite dans l’Indre :

 

Un pavillon classique :

Cette maison est typique des pavillons 70’s de la région : construite sur sous-sol non enterré, à cause du sol argileux et des nappes phréatiques très proches de la surface, où l’on accède au plateau supérieur (étage à vivre) par un escalier. Une loggia mène à la porte d’entrée, et fait office de petite terrasse.

Le sous-sol aurait pu servir de garage, si la rampe d’accès n’avait pas été aussi biscornue : elle sert surtout à envoyer les voitures chez le carrossier..

Maison de famille non habitée depuis longtemps, les clients ont souhaité la rénover totalement pour en faire une belle maison de réception, secondaire, moderne et facile à vivre.

La rénovation :

J’ai pensé le plateau à vivre comme un loft : espace ouvert, plafonds travaillés pour guider la circulation, jeux de cloisons courbes partiellement ouvertes pour jouer le côté « caché – visible ». Il fallait casser le couloir en L d’origine : on entre dans la grande pièce à vivre, puis le couloir résiduel, traité comme un pont de bateau, est équipé d’un vestiaire. Pile en face, dans la cloison cuisine, j’ai pensé un trou, donnant accès à un meuble de la cuisine coupé en 2/3 1/3 : 2/3 meuble à chaussures côté couloir, 1/3 meuble à épices côté cuisine. La fonction est hyper travaillée, et c’est si simple à vivre !

L’ascenseur permet d’accéder au sous-sol : en face, la maison de retraite. Comme dit le client : « nous voici prêt pour la prochaine maison » ! Dans cette ville et ce quartier à la population assez âgée, la présence d’un ascenseur crée une valeur ajoutée considérable.

La pose de l’ascenseur a permis de libérer suffisamment d’espace pour loger en haut une seconde salle de bain, en regroupant les eaux usées. Donc plus de confort, et pas de complexité de mise en oeuvre.

Les chambres ont été remodelées, les portes retravaillées et repeintes pour leur donner un côté très contemporain à moindre coût.

La loggia a été rasée, une immense terrasse plein Sud l’a remplacée, accessible par un bel escalier double cintre que le maçon a respecté au mm près, bravo !

La porte-fenêtre du salon a été remplacée par une baie à galandage, ou deux personnes passent de front sans gêne : la terrasse devient une pièce à vivre à part entière.

La grande fenêtre de la cuisine est un galandage aussi, évitant la gêne d’un battant de grande taille. La cuisine, totalement sur-mesure, se compose d’une partie plan jouant avec l’arrondi de la cloison, et d’un ilôt de cuisson avec une partie table petit-déjêuner. La table de repas est faite sur-mesure dans la même finition.

L’ensemble est contemporain, moderne, très lumineux, large et agréable à vivre.
Le sous-sol a été aménagé en pièce de réception, avec une belle chambre, un wc, une cave et une partie buanderie.

Une grosse rénovation ayant nécessité six mois de conception, et un peu plus de deux ans de travaux. Toujours dans l’Indre, une réalisation Atelier Guillaume Verret avec des artisans de l’Indre et du Cher, que du local, que du sur-mesure, et de la valorisation.