Espace 101 salon de coiffure

Rénover le salon de coiffure Espace 101 à La Châtre, dans l’Indre.

Un salon refait en 2010-2011, avec des circulations rendues difficiles par l’installation de nombreuses PLV peu efficaces en terme de ventes. Il fallait différencier un coin boutique clair, attractif depuis l’espace public, fluidifier les circulations, décaler l’onglerie dans un espace plus fonctionnel, donner un peu d’intimité aux fauteuils à shampooing, créer une vraie caisse pratique avec un vestiaire derrière (pour éviter tout problème de vol d’affaires), améliorer l’accès vers les salons de soins à l’étage via une pièce aveugle où l’on a installé un meuble « café » sur-mesure. Tout a été conçu sur le mois d’octobre 2017 par dessins et plans réalisés à la main avec le client, et la réalisation faite dans le délai imparti de huit jours, seulement ! Toujours en 100% sur-mesure (hormis les PLV Aveda), par des artisans de l’Indre.

Etat des lieux :

Le salon d’origine avait été refait, aux alentours de 2007. On entrait sur une petite caisse entourée de rayonnages de vente, un vestiaire était logé contre la vitrine, et l’espace d’accueil se logeait au fond, entre deux PLV et l’espace onglerie. Il manquait quelques postes couleurs (postes de coiffure dédiés aux couleurs et permanentes), et les produits en vente étaient disséminés un peu partout. Au fond, un poste couleur isolé était bordé par les bacs à shampooings. On accèdait via une pièce centrale et un escalier, aux salons de soin de l’étage. Un petit meuble était logé là, pour stocker la cafetière, la théière et quelques tasses.

Attentes :

Changeant de partenaire commercial, il était temps pour le client de refaire le salon intégralement, en changeant l’image existante pour la faire coller à celle du nouveau partenaire (axé sur l’environnement et l’éco-responsabilité). Il était important de matérialiser un vrai espace boutique, optimiser pour le rendre plus efficace tout en libérant le salon de ses multiples présentoirs.

Les solutions architecturales :

J’ai donc conçu avec le client, en temps réel et par dessins réalisés sur place comme d’habitude, un salon aéré et optimisé : on entre sur un espace boutique propre et lumineux, accueillant. La caisse se loge alors au fond à gauche, avec le vestiaire derrière (évitant les vols ou « emprunts » involontaires de manteaux et sacs). L’espace central a été rendu libre pour un passage optimal. L’onglerie a été déplacée au fond, séparée des bacs à shampooing par un mur d’eau. Le volume correspondant à l’ancienne onglerie a été aménagé pour recevoir quatre nouveaux postes couleurs. On a sacrifié un poste coiffure pour en récupérer quatre, soit un gain de trois postes !

La pièce centrale a été bouchée côté coiffure, redécorer façon zen avec un meuble sur-mesure toujours destiné à recevoir la cafetière, mais aussi à accompagner la montée vers les salons de soin dans un esprit de relaxation (l’inspiration était un jardin japonais miniature).

Dans les faits, on obtient un salon beaucoup plus fort visuellement depuis la rue, bien plus logeable, avec une boutique plus performante puisque plus lisible, et une circulation naturelle confortable. L’extérieur a été refait avec une peinture de façade bleu pigeon, élégante et sobre, et le soubassement en carrelage abîmé a été plaqué en tôles d’acier rouillées. L’aspect est sobre, très contemporain, laissant la part belle à la vitrine qui éclairée, attire les piétons et les automobilistes.